14 avril 2015

Guadeloupe made in Basse-Terre



La Basse-Terre est un massif montagneux couvert, par une magnifique forêt tropicale de 17 000 ha classée Parc National. Celle-ci comprend de nombreux itinéraires de randonnées balisés et d'intensité variable. Sa végétation luxuriante abrite une faune exotique, sans animaux venimeux. Avec ses chutes, cascades, bassins, parcs, plantations diverses... Elle est aussi bordée de plages et de sables couleur ordre, brun, noir ou rose, ainsi qu'une fabuleuse réserve sous-marine mondialement connue 

La soufrière

Ce volcan toujours actif est le point culminant des Petites Antilles et se situe en plein cœur du Parc National. Communément appelée la « Vieille Dame ».Pour la découvrir, nous nous y sommes rendus à la fraîche ;), dès 7h30 du matin. A cette heure, on ne croise personne  et de plus, on souffre moins de la chaleur. Et ce jour-là, on peut dire que ce n’est pas de cette dernière dont nous avons souffert ! Le sommet du volcan est la plupart du temps sous les nuages et lors de notre ascension, nous n’y avons pas échappé. C’est donc dans le brouillard et même sous la pluie que nous avons découvert la Soufrière. Nous voici donc partis pour environ 1h30 de marche. Durant la première demi-heure, nous empruntons le Pas du Roy, un chemin pavé.Au terme de cette première partie, nous arrivons au parking de la Savane à Mulets. Le parking est fermé depuis 2004 à cause des éboulements et des glissements de terrain. Nous le traversons sous un joli soleil. L’ascension se poursuit par le Chemin des Dames. La montée se fait au gré des panneaux explicatifs sur l’histoire du volcan ainsi que sa faune et sa flore. Malgré le brouillard (et la pluie !), la découverte est fantastique. La flore est extrêmement riche et foisonnante, c’est magnifique.Tout au long de l’ascension, les vues sur la vallée et celle du sommet de la Soufrière jouent à cache-cache avec les nuages. L’arrivée au sommet est le moment le plus sportif de notre montée. Les derniers mètres sont abrupts mais quel bonheur d’arriver là-haut ! Nous culminons à 1467m, mais malheureusement pour nous La Découverte porte mal son nom vu le brouillard !Nous sommes au milieu d’un paysage lunaire et malgré cet épais brouillard, c’est fantastique et totalement déroutant.Nous arrivons directement aux fumerolles qui dégagent constamment du soufre.On ne peut pas rester longtemps sur place, les gaz sont trop toxiques et le changement de vent nous a fait déguerpir rapidement. Mais quelle découverte!!!Le retour se fait sous quelques éclaircies et le nombre de personnes que nous croisons est assez impressionnant. Nous avons bien fait de commencer tôt !

Les bains jaunes 

Au pied du volcan de la Soufrière, le site des bains jaunes à Saint Claude est un passage obligé pour tous les touristes de Guadeloupe. Lieu historique et aujourd'hui salvateur, la source naturelle des bains jaunes est un pur produit de ce que la Guadeloupe fait de mieux: une eau soufrée à 28°C accessible à tous gratuitement, un véritable espace thermal naturel 



Les chutes du carbet

Les chutes du Carbet sont incontournables . Au nombre de trois, plus ou moins accessibles, nous devrons nous contenter d'une vue de loin de la 2eme chute et pourrons seulement accéder à la 3eme chute avec son bassin pour se baigner.Qui dit site incontournable dit beaucoup de touristes pour l'accès à la 2eme chute. Le chemin est entièrement aménagé, jusqu'à un petit promontoire qui permet de prendre des photos.

Réserve Cousteau

C'est un espace marin anciennement protégé situé principalement sur la commune de Bouillante et en partie sur celle de Pointe-Noire sur la côte-sous-le-vent de l'île Basse-Terre en Guadeloupe. Sur environ 400 hectares autour des îlets Pigeon, face à la plage de Malendure, la zone permet de protéger les fonds marins et limiter la pêche. Nous avons décidé de réaliser une excursion (1h30) en bateau (je ne sais pas nager) pour me permettre grâce à une vue des fonds marins de voir les poissons et les tortues.  Puis cela permettait à certaines personnes de nager avec les masques et tubas.

Mangrove et l'ilet caret

Nous avons décidé de réaliser une visite en bateau ( blue lagon) avec le guide Jean-Eude pour visité la mangrove (c’est un écosystème en soi). Un marais maritime avec une végétation spécifique qui ne se développe que dans la zone de balancement des marées des côtes des régions tropicales et à l'embouchure de certains fleuves. Les plantes de cette végétation sont essentiellement des palétuviers, des arbres ou arbustes tropicaux. Une faune spécifique vit au coeur de cette végétation particulière : des huîtres, comme la crassostrea rhizophorae, l'huître creuse de palétuviers.  Nous avons également  lors de cette demi journée naviguer sur la mer des caraïbes pour y découvrir différentes espèces maritimes comme les étoiles de mer, les concombres de mer .... Pour toute les personnes qui le souhaitaient, une baignade de 30 minutes était possible avec les masques et les tubas pour observer les poissons. Pour terminer, le guide nous a offert un punch sur l'ilet caret. 



Parc des mamelles

Le parc des Mamelles est principalement zoologique. Il est situé au centre de la basse terre à environ 500 m d'altitude au sein d'une végétation importante. La plupart des animaux ont été soit abandonnés, soit fait l'objet d'une saisie douanière où sont nés en captivité. Ce parc renferme un parcours sur des ponts suspendus en plein milieu de la végétation tropicale. On a également assisté au déjeuner des animaux avec des explications du soigneur.
Les plages

Les plages de la Basse-Terre se divisent en deux catégories. Au sud, les plages de sable noir issu de la roche volcanique s'accompagnent d'activités nautiques. Au nord, les plages de sable brun offrent des bains calmes et chaleureux. 

Les marchés

Les marchés des villes de Basse Terre sont plus apprécié sur l’île. L’ambiance du marché est très agréable : joyeuse, chaleureuse et conviviale. Entre senteurs, saveurs et couleurs locales, les touristes ne sont pas poussés à l’achat comme sur d’autres marchés trop touristiques.
Vous y trouverez de tout : fruits, légumes, épices, rhums et punchs divers, plantes et fleurs, paniers garnis locaux, artisanat, viande et sur le front de mer les pêcheurs vendent leurs poissons frais.




Cette partie du séjour étais remplie de belle découverte. J'ai fait des randonnées qui nous ont permis de voir des magnifiques paysages. J'ai également pu parler avec les locaux de l'île et constater leur mode vie. Ses vacances m'ont permis de décompresser et m'on fait énormément de bien. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire