14 janvier 2017

Un blog avec ta dyslexie ?




Aujourd'hui j'avais envie de vous écrire un article différent de mes habitudes. Je souhaite pour ce début d'année vous parler de pourquoi j'ai créé mon blog. Beaucoup de personnes me demande aussi pourquoi je ne craie pas une chaine Youtube. Certains me disent Sofia tu te maquille très bien "tu aurais encore plus de vue à faire des vidéos". 

Mais lorsque j'ai décidé de partager ma passion avec d'autres personnes, c'est le blog qui s'est imposé à moi. Pour être honnête j'avais beaucoup de mal avec l'idée de faire des vidéos de moi. Je trouvais ce concept trop intrusif dans mon intérieur et mon image. Vivant chez mes parents je n'avais pas envie aussi de leur imposer l'image de leur intérieur à la vue de tout le monde.  Pour moi il est important de respecter l'environnement dans lequel l'on vit. C'est un peu notre refuge dans lequel on se retrouve en famille et avec soi-même.  Puis écrire des articles m'aide aussi à améliorer mon français. Pour tout vous dire je suis dyslexique et j'ai eu mon premier diagnostique au CP. Puis au fur et à mesure de ma vie j'ai appris à vivre avec cette différence.   

Beaucoup de personnes se demande mais qu'est-ce que c'est la dyslexie? C'est une difficulté de l'apprentissage de l'orthographe et de la lecture. 


Pour moi comprendre et vivre avec cette différence a été un parcours très difficile. Il m'a fallu des années pour comprendre comment l'on pouvait fonctionner dans ce monde avec une vision différente de l'apprentissage et de l'organisation.  J'ai aussi beaucoup de mal à optimiser l'espace dans lequel je vis. Par rapport à l'écriture j'écris certains mots comme je les entent et non comme ils devraient s'écrire. Certaines syllabes pour moi sont très dur à construire. Je suis également moins rapide dans l'exécution de certaines tâches. J'ai longtemps eu honte d'écrire un texte et de raconter des choses par écrit. Assembler des idées et faire des phrases qui ont un sens est difficile. J'ai longtemps été perçu comme une enfant peu soigneuse. On m'a même donné le surnom de "mini cracra"a l'école. J'ai même beaucoup souffert durant ma scolarité de l'incompréhension de certains enseignants. Ils me mettaient de côté dans la classe, ne m'autorisaient pas de récréation. Tout cela parce qu'il me considérait trop lente, que je me dispersais durant la classe et rêvais trop. Ils ne se rendaient pas compte des difficultés que je rencontrais  surtout au niveau de l'optimisation du temps qui passe.   Au collège et au lycée j'ai souvent raté des examens car il m'est difficile de comprendre, de transcrire et de répondre par rapport à tout ce que je sais. J'ai donc choisi un parcours professionnel qui me semblait plus adapté pour moi. 



Les dyslexiques ont plus de facilité à apprendre à travers la manipulation, les démonstrations, les expériences, l'observation et les supports visuels

Au lycée , j'ai même rencontrer des professeurs qui ne croyaient pas que j'arriverais à travailler dans le domaine du laboratoire. On ma même dit en BEP que je devais arrêter l'école pour travailler. Ma famille a su démontrer  au corps enseignant que j'avais ma place. Pour rien au monde je ne quitterais  le système scolaire sans diplôme. Mais en grandissant et grâce à l'aide de ma maman j'ai réussi à faire de ma dyslexie une force. J'ai donc choisi un métier dans le scientifique. Car pour réussir certaines expériences on peut passer par différentes méthodes. Ce qui me permet grâce à ma vision des choses et de l'organisation différente d'apporter de nouvelles idées . J'ai appris également à être débrouillarde et à jongler avec toutes les personnes qui m'entoure pour m'aider lorsque les choses deviennent difficiles. Ma technique est très simple, j'aide régulièrement mes collègues pour pouvoir à mon tour leur demander de l'aide. C'est pour cela que je m'épanouis et que j'aime énormément mon métier. Car pour une fois je peux montrer aux autres et expliquer des choses. Mais pour être honnête ce que j'aime le plus c'est lorsque j'apporte une idée que personne avait pensé. Mais je remercie ma mère qui m'a souvent appris à avoir confiance en moi. Elle m'a souvent dit la phrase "Sofia : tu n'es pas plus bête qu'une autre personne". Alors dès que je sens que la difficulté est l'angoisse monte je me dis cette petite phrase pour m'aider à surmonter mes obstacles.

                                                         Ce trouble concerne entre 8 et 10 %  des enfants. 


C'est pour cela que je voulais à travers mon blog montrer que rien est impossible. Que même un "di" peu écrire, développer, organiser, créer des articles très intéressants. Alors n'ayez plus peur d'être dyslexique car nous sommes des êtres doués d'intelligence et de créativité. Ne vous freiner pas et faites toujours ce que vous avez envie. Même si la difficulté est grande il y a toujours une solution pour la contrer. Ne baisser jamais les bras. sachez une chose ne laisser personne vous dire que vous n êtes pas fait pour ce que vous avez choisie. Moi j'ai sue très tôt ce que je souhaitais faire et pourquoi. Sur ma route j'ai rencontré de très gros obstacles. Mais j'ai fini après beaucoup de persévérance à faire des postes dans le domaine scentifique. C'est pour cela que j'aime me lever le matin car je m'éclate tous les jours dans mon emploi. Tous cela pour dire que la vie et belle même avec une différence. Que chaque individu à le droit d'avoir sa place dans la société. Même adulte , il m'arrive encore d'avoir peur de l'échec malgré des efforts importants. De me demander pourquoi rien est simple pour moi. dés fois j'aimerai réussir du premier coup avec une grande facilité. Mais ce n'est pas le cas et je je dois me reprendre à plusieurs fois pour obtenir mon objectif. Mais ce qui est triste c'est de voir que personne ne comprend et ne perçois mes difficultés. Car peu de gens savent vraiment ce que c'est la  dyslexie. Je dois me concentrer d'avantage. essayer de comprendre ou son mes priorités et les classer dans l'ordre. Dés fois j'en est voulu à la vie d'être ce que je suis. Car j'aurai aimer faire de grandes études...Mais finalement en prenant du recule je suis fière de mon parcoure. Je suis devenue une adulte responsable avec un métier et une vie social bien remplit.



Je vous souhaite une bonne année et que tous vos projets ce concrétisent. Que chaque jour vous apporte votre lots de bonheur et de réussite. Mais le plus important la santé, qui sans elle rien ne serait possible. j’espère aussi pour ma part partager d'avantage avec vous mes lectrices. Qui sans vous mon blog ne continuerais  pas d'avancer et d'évoluer.  Merci beaucoup de me soutenir à travers vos messages. Si j'avais un souhait a formuler cette année, c'est de toujours arriver à vous offrir des articles de qualités à travers des sujets qui vous passionne.



7 commentaires:

  1. Bonjour.
    C'est un joli article que tu as écrit là. Tu as la chance d'avoir eu des parents qui ont cru en toi et ont su faire face à l'incompréhension. Malheureusement beaucoup d'enfants n'ont pas cette chance. Les parents se sentent tout petits face à l'institution qu'est l'école et baissent les bras...
    Continue à t'exprimer par écrit. Tu as raison, c'est en forgeant qu'on devient forgeron!
    :-)
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton message. sa me fait plaisir de voir que mon texte a été lu. je continue a me battre et j'avance a mon rythme. bisous ma belle

      Supprimer
  2. Très bel article et très important! Poursuis bien ton chemin!
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton message. j'ai prie vraiment mon temps pour l'écrire. Car émotionnellement ce n'étais pas facile.

      bisous ma belle

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli article ! Tu peux être fier de toi ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ton message et ta lecture. bisou

      Supprimer